Dire que le rose est fait de noir ou la doctrine des couleurs

La facilité et le labeur vont à la chasse à buse et écorner tout bec amusé à faire perdre la drôle  de guerre intérieure.

A la forêt ou l’à peu près, leurs corps inhalés par la bouche saisonnière du désir, n’ont plus de tête pour une conscience de plein air.

«Luce et Maurice» ont-ils la clef des champs? Car après coups, la Nature s’engendre autant que se meurt le devenir de l’envie. 

Mais d’ici l’arrêt global, le bleu de l’étendue émerveille le temps au temps et demeure infini ce sentiment bref d’être libre même raccompagné.

Enfiler une copie du bonheur et rassembler même une note de réminiscence au cœur même de l’inspiration quand partir est toujours une histoire de soi pour rien. 

Les sons, les résonances bruissent à la longue jusqu’au terme d’un moment où chacun rencorne sa dite singularité sur le chemin de la vie et du ressentiment. 

Ce post a été publié et mis en Une via l'outil de publication libre et gratuit de Merco6. Publiez votre création !

Qu'en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’illusion essentielle

L’Orient